APS-Le secteur privé national remporte “l’essentiel des marchés publics au Sénégal”, a révélé le Directeur de l’Autorité des marchés publics (ARMP), Saër Niang, reconnaissant toutefois que ’’les gros marchés’’ portant sur de grands travaux tombent ’’souvent entre les mains d’entreprises étrangères’’.

S’exprimant jeudi à Dakar lors d’un atelier de restitution et de partage sur les résultats des audits pour la gestion 2017, M. Niang a déclaré que le secteur privé national remporte désormais “l’essentiel des marchés publics au Sénégal”,

“Mais même s’ils raflent la plupart des marchés, ajoute-t-il, les entrepreneurs nationaux peuvent parfois voir baisser de façon drastique leur part en valeur, les gros marchés tombant souvent entre les mains d’entreprises étrangères, lorsqu’il s’agit par exemple de grands travaux, comme les aéroports”.

Toutefois, le privé sénégalais ne perd pas tout au change, en raison des possibilités de collaborations avec ses homologues des autres pays.

“Dans ces marchés, il y a de la sous-traitance. Les grandes entreprises travaillent avec le secteur privé national. Il faut faire beaucoup d’efforts pour exiger ou imposer que les marchés soient allotis”, a suggéré Saër Niang.

Il préconise qu’il y ait plusieurs lots pour permettre aux entreprises nationales de remporter davantage de marchés, tout en sachant que leur collaboration avec le privé étranger leur permet aussi de gagner en compétence, technicité, partage de savoir, etc.

À LIRE  Covid-19:Le FMI approuve un allègement de la dette pour 25 pays très pauvres