Douze chefs d’État africains, dont le président Macky Sall, sont réunis à Berlin pour une conférence chargée de faire le point sur l’initiative « Compact with Africa » lancée par l’Allemagne il y a deux ans dans le cadre du G20. Son but : promouvoir les réformes des pays participants pour les rendre plus attractifs pour des investisseurs et développer leurs économies. Un projet lancé par l’Allemagne pour réduire la pression migratoire en Afrique.

« L’Afrique offre plus de chances que de risques, mais il reste beaucoup à faire ». Angela Merkel s’est voulue optimiste à l’ouverture de la rencontre de Berlin. Elle a été l’occasion de faire le point sur les avancées du programme du G20 « Compact with Africa » initié par Berlin il y a deux ans.

À l’ouverture de la conférence, la chancelière allemande a incité les douze pays participants à maintenir leurs efforts pour développer l’État de droit et la transparence des réglementations économiques afin d’être plus attractifs pour les investisseurs étrangers à commencer par les Allemands.

Angela Merkel a d’un autre côté appelé les entreprises germaniques à investir plus massivement en Afrique.

Les relations entre le Sénégal et l’Allemagne n’ont jamais été aussi fortes, renforcées par de nombreux partenariats prometteurs.

Les chefs d’État africains présents ont insisté sur les réformes effectuées. Un développement que confirme une étude d’une fondation allemande qui regrette qu’en revanche les investissements des pays du G20 en Afrique ne progressent pas notablement.

À LIRE  Opération Don de sang: le CNTS fait face à un déficit de collecte de sang