APS- Le sabre du conquérant musulman sénégalais Elhadji Oumar Tall, précédemment gardé au musée des armées de France à Paris a été officiellement restitué au Sénégal.

Le sabre qui séjourne depuis près d’un an au Musée des civilisations noires (MCN) à Dakar a été officiellement remis au président de la République Macky Sall par le Premier ministre français Edouard Philippe.

La cérémonie de remise et de restitution du sabre qui a enregistré la présence de la famille et descendants d’El hadj Oumar Tall installés au Sénégal, en Guinée, au Mali et au Nigéria a été précédée par la signature de la convention de dépôt entre la ministre française des armées, Florance Parly, et le ministre sénégalais de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.

Le sabre reçu par le ministre de la Culture et de la Communication sera mis à la disposition du Musée des civilisations noires, a-t-on appris du service protocolaire de la présidence de la République.

La même source rappelle que la restitution du sabre entre dans le cadre de la restitution des biens culturels qu’avait décrété le président de la République française Emmanuel Macron après la publication du rapport conduit par les universitaires Felwine Sarr et Bénédicte Savoy.

“En restituant le sabre d’Elhadji Oumar, mystique et intellectuel hors pairs, saint homme et résistant ,la France célèbre en même temps que sa propre grandeur, l’honneur et la dignité d’un combattant dont le refus de la soumission symbolise finalement notre attachement commun à une valeur partagée, la liberté”, a déclaré le président de la République Macky Sall lors de la cérémonie de restitution.

À LIRE  Macky Sall en quarantaine

“Ce jour est historique. Voilà que des descendants d’anciens belligérants se retrouvent et sympathisent comme pour signer la paix des braves’’, a dit le président Macky Sall.

Selon le président de la République, ’’(…) si la capture d’un patrimoine oblitère et efface la mémoire d’un peuple, pour nous sa restitution ne signifie ni contemplation béate du passé ni un repli étriqué sur soi’’.

Le président de la République a notamment réaffirmé que ’’nous sommes prêts à accueillir notre patrimoine et nous sommes prêts au partage et à l’échange fraternels’’.

Il a toutefois estimé que ’’le patrimoine rapatrié à sa source, reliant ainsi les peuples à leur histoire, fera aussi place à l’échange par une circularité ouverte à l’Afrique à l’Europe et à d’autres horizons’’.

Macky Sall a aussi souligné que ’’c’est dans cet esprit de partage et fraternité humaine que nous recevons aujourd’hui le sabre d’Elhadji Oumar.’’

Le président de la République a aussi magnifié le ’’courage’’ de son homologue français, Emmanuel Macron, qui a su, soutient-il, ’’s’élever au-dessus du tumulte et entreprendre l’exercice délicat de rapatriement du patrimoine africain’’.

’’La place de ce sabre est bel et bien ici, auprès des peuples qui composent l’empire qu’a fondé Elahdji Oumar qui comprend aujourd’hui une partie du Sénégal, de la Guinée, du Mali…’’, a pour sa part soutenu le premier ministre Français Edouard Philippe.

Ce dernier accompagné d’une forte délégation ministérielle dont le ministre des affaires étrangères Jean Yves Le Driand, a rappelé ’’l’engagement’’ de son pays dans le processus de restitution du patrimoine africain.