APS – Les relations entre le Maroc et le Sénégal
ont dépassé le cadre diplomatique pour s’inscrire dans une ’’dynamique
d’alliance familiale et sanguine’’, a déclaré samedi à Tivaouane,
docteur Abdel Latif Al Baghdoury.

“Les relations entre les deux pays amis, au début diplomatique et
spirituelle, se fortifient aujourd’hui à travers des alliances
sanguines par des mariages’”, a-t-il déclaré lors de la cérémonie
officielle précédant traditionnellement la célébration de la naissance
du prophète prévue dans la nuit de samedi à dimanche.

Cette cérémonie officielle a été présidée par le khalife général
Serigne Babacar Sy Mansour en compagnie d’une forte délégation
gouvernementale.

Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, était à la tête des
représentants du gouvernement, parmi lesquels, notamment son collègue
des Forces armées Sidiki Kaba, du ministre directeur de cabinet du
président de la République Augustin Tine, du ministre des
Collectivités territoriales Oumar Guèye.

Selon le chef de la délégation marocaine, ces relations historiques
nées au temps du roi Hassan 2 avec le président de la République du
Sénégal d’alors Léopold Sédar Senghor.

Elles se fortifient aujourd’hui et se manifestent par une
considération mutuelle entre les deux peuples et leurs dirigeants
respectifs qui sont en contact permanent.

Al Baghdoury relève que le roi Mouhamed 6 en ce qui le concerne
perpétue cette tradition d’amitié à travers la fondation Mouhamed 5
qui a été mise en place mais aussi à travers l’Institut de formation
des oulémas africains.

Cet institut a formé et continue de former des générations de savants
africains dont des Sénégalais qui se distinguent par leur niveau.

À LIRE  Coronavirus : un premier cas déclaré en Algérie, le deuxième en Afrique

Les Sénégalais prolongent souvent la célébration par des visites au
Maroc auprès du mausolée de cheikh Ahmad Tidjiane, fondateur de la
confrérie éponyme dont la zawiya mère se trouve à Fès.” Ce qui constitue une bonne affaire pour les agences de voyages
marocaines en termes de gain’’, s’est félicité le représentant du roi
marocain