Un million de ménages au Sénégal auront une poubelle réglementaire durant les 5 prochaines années. C’est l’un des volets du projet «Grand Challenge».

En plus de la création des modalités de conditionnement des déchets au sein des familles, les initiateurs veulent atteindre le cap de collecte de 5 tonnes de déchets plastiques par jour. Sur la chaîne de la collecte et de la valorisation, cette initiative va générer 250 emplois directs et appuiera 700 associations sportives et culturelles et groupements de femmes dans les 14 régions du pays.

«La mise en œuvre de ce Grand challenge va amorcer véritablement la première réponse à la grande question que constitue la pollution de notre environnement par les déchets plastiques», a déclaré Macoumba Diagne, directeur de Prosplast. Pour lui, un Sénégal propre nécessite l’engagement et la contribution de tous. La lutte contre l’insalubrité ne doit pas être uniquement l’affaire des techniciens et des services concernés.

À LIRE  Covid-19/SÉNÉGAL: 94 nouveaux cas et 236 nouveaux guéris