Le Maouloud, commémorant la naissance du Prophète, sera célébré le samedi 9 novembre prochain. Cinq jours avant l’événement religieux, appelé aussi «Gamou», le président de la République, Macky Sall, était en visite dans la cité religieuse de Tivaouane, hier lundi.

Une occasion pour Macky Sall, faire face à la menace croissante de l’intégrisme, de réaffirmer son ancrage au modèle islamique sénégalais, devant le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, qui a appelé tous les Sénégalais à œuvrer «pour sauvegarder la nation».

le chef de l’Etat, Macky Sall, a tenu à mettre en garde contre toute velléité d’intégrisme. «L’Islam a été pratiqué pendant des milliers d’années au Sénégal. Donc, ce n’est pas aujourd’hui que nous recevons des leçons venues d’ailleurs. C’est une colonisation (spirituelle). Et nous ne l’accepterons pas. Personne ne doit amener au Sénégal ou en Afrique une nouvelle forme d’Islam. Nous allons combattre ce phénomène. Nous ne voulons pas d’un Islam violent et nous allons mettre tous les moyens pour combattre ce genre d’Islam», a-t-il prévenu.

Lors de la rencontre, le président Macky Sall a aussi promis au Khalife général des Tidianes de poursuivre les chantiers de modernisation de la cité religieuse. Auparavant, il a remercié le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, qu’il considère comme l’un de ses plus grands défenseurs dans les moments les plus difficiles, pour son soutien constant. «Je tiens à vous remercier chaleureusement pour votre soutien connu de tous.» Après avoir sollicité des prières, le président Sall a affirmé que sa relation avec l’actuel Khalife général date de plusieurs années, bien avant son accession à la magistrature suprême.

À LIRE  SENEGAL: CHAMPIONNAT DE FOOT ET AUTRES ÉVÉNEMENTS SPORTIFS À L’ARRÊT