L’APIX (l’Agence nationale en charge de la promotion de l’investissement et des grands travaux), le guichet unique sénégalais dédié aux investissements, annonce un volume global de 347,7 milliards FCFA d’investissements agréés au second trimestre 2019 contre 128,7 milliards FCFA au trimestre précédent, soit une nette progression de 170,2%.

Le développement des infrastructures occupe une place de choix de ces investissements avec une enveloppe de projets ressortant à 136,3 milliards FCFA au deuxième trimestre 2019 contre 5,4 milliards FCFA au trimestre précédent.

Dans les détails, 123,7 milliards FCFA vont servir à la production d’énergie dans le pays, 10,4 milliards FCFA à des travaux dans le domaine portuaire, 1,4 milliard FCFA à la réalisation d’un parc industriel, 0,5 milliard FCFA au bitumage de routes et 0,3 milliard FCFA dans des complexes commerciaux.

Quant aux investissements productifs agréés (créations et extensions d’entreprises), ils sont ressortis à 211,3 milliards FCFA contre 123,3 milliards FCFA au premier trimestre, soit une croissance de 71,5%. 6,2% de ce montant est destiné la création de nouvelles entreprises tandis que 93,8% concernent les extensions d’entreprises existantes.

Selon l’APIX, ces investissements devraient générés 6905 emplois une fois mis en oeuvre.

Notons que l’essentiel de ces financements proviennent de l’extérieur dont la grande partie de la Chine avec 134,3 milliards FCFA, suivie de l’Italie (20,4 milliards FCFA) et de la France (11,65 milliards FCFA).

Pour rappel, il s’agit de projets qui vont bénéficier des avantages du code des investissements.

À LIRE  "TAMU SÉNÉGAL", UNE PLATEFORME POUR LA RELANCE DU TOURISME NATIONAL