« Un air de kora » d’Angèle Diabang primé au FESPACO 2019

Angèle Diabang Brener, née à Dakar en 1979, vient de remporter, au FESPACO 2019, le prix de la femme cinéaste de la CEDEAO et le poulain de bronze pour son court-métrage « Un air de Kora ». Une oeuvre qui retrace l’histoire d’une jeune musulmane voilée qui, dans un Sénégal où traditionnellement, la musique n’est que l’apanage des hommes, résiste, s’obstine et fait la rencontre de Manuel, un moine virtuose de la kora, qui lui donnera secrètement des cours. Sur fond d’idylle naissante, le court-métrage invite résolument à se questionner sur la place de la femme dans la société africaine, et autour de la reconnaissance due à une artiste en devenir. En marge de la distinction qu’elle vient de glaner, elle adresse un message fort aux femmes souhaitant se lancer : « Je suis très contente et ravie pour le Sénégal que l’on ait obtenu ce premier prix au FESPACO. Ce prix encourage toutes les réalisatrices et toutes les personnes qui veulent se lancer dans quelque chose qu’elles pensent ne pas pouvoir faire et réunir toutes les possibilités pour y arriver ».

À LIRE  OCÉANE HARATI, GALERISTE PASSIONNÉE À DAKAR.